Fragments d’épopée – Nouvelle série – Introduction


Pour terminer tranquillement cette année-ci et commencer en douceur cette année-là, voici une nouvelle série quotidienne, ou presque, qui vous rappellera, peut-être quelque chose. N’hésitez pas à me faire parvenir vos commentaires.

******************

LIVRE I

LE PRINCIPE, LES ELEMENTS ET LEURS ALLIESLe Principe

LE PRINCIPE

Au début était le Principe

Le Principe n’avait pas de nom car il était seul dans l’immense obscurité

Il n’y avait rien ni personne d’autre que le Principe

Mais le principe se suffisait à lui-même

Le Principe était unique mais divers, formé d’un nombre infini d’éléments

Les Eléments formant le Principe étaient en nombre infini

Mais il demeurait un seul et unique Principe

Et ce Principe était unique dans un point sans volume

Tout autour n’était que vide sans limite, à l’infini

La diversité du Principe générait la multiplicité

Chaque élément du Principe considérait qu’il était partie du Principe

La richesse du Principe venait de cette diversité

Car le Principe était tout et chacun des éléments à la fois

L’unicité et l’infini réunis en une seule entité

Il n’y avait ni temps, ni lieu, car tout était en l’Un, en l’unique Principe qui gouvernait tout et rien

Il était unique et représentait tout ce qui avait déjà été ou un jour serait

Le Principe était seul, infiniment seul mais ne se languissait pas de cet état étant multiple dans sa composition

Chaque Elément apportait richesse et diversité au Principe qui était multiple et divers dans une parfaite unicité

Et le Principe se réjouissait de son homogénéité qui naissait d’une complexe hétérogénéité

A chaque instant de l’infini le Principe se répandait en conjectures sur tout

Chaque Elément apportait une réponse qui lui était propre et l’ensemble formait une nuée pointant dans une direction

Le présent de chaque parcelle de temps était ainsi sujet à multiples considérations provenant de tous les Eléments

Et le Principe se réjouissait de ce débat permanent

Et se louait de cette sagesse infinie

Et s’amusait de la diversité de ses composants qui se nommaient Eléments

Et saluait la richesse de la diversité et la sagesse de l’unicité qui en découlait

L’infini du temps passait avec sérénité pour le Principe qui saluait le plaisir qui découlait du dialogue entre chaque Elément qui le composait

Les infinis du temps et des lieux faisaient écho à l’infini des Eléments et l’unicité du Principe

Il y avait tout en une parcelle infiniment petite et inexistante qui s’appelait Principe

Il n’y avait rien en dehors de ce Principe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s