Fragments d’épopée – 2


 

Le temps des conflits

 

Le Principe était assoupi dans une grande Torpeur

Les Eléments étaient en conflit permanent

Ils se jugeaient et se combattaient

Se comparaient et se détruisaient

Se nommaient et nommaient leurs alliés et leurs ennemis

Ils créaient des univers à leur image et s’introduisaient au sein des univers des autres Eléments

Ils généraient confusion et chaos

En cela la Contradiction initiale ne faisait qu’enfler tandis que le lent Glissement commençait

 

Les Eléments ne cessèrent de se nommer et nommer leurs alliés et leurs ennemis

 

Les alliés s’appelaient dieux, déesses, prophètes, saints, idoles, justes, héros, bienheureux, élus, augures ou croyants

 

Les ennemis s’appelaient athées, impies, étrangers, blasphémateurs, sceptiques, déviants, ou profanateurs

 

Les Eléments créèrent des univers nombreux, des choses et des vivants de différente nature et genre

Ils les classèrent, les nommèrent et les multiplièrent

Leur but était de dominer les autres Eléments tandis que le Principe était assoupi dans une grande Torpeur

 

Les Eléments s’activaient dans les mondes et univers créés par les autres Eléments

Perpétuant la Contradiction et nommant leurs alliés parmi les créations des autres Eléments

Le grand Chaos s’introduisit dans tous les mondes et univers et dégénéra en conflits incessants

Les conflits enflèrent entre les univers, les mondes, les espèces, les races, les peuples, les clans, et les familles

La haine se diffusa au sein des mêmes univers, mondes, espèces, races, peuples, clans et familles

 

Chacun des vivants était affecté par le grand Chaos

 

Les Eléments avaient nommé les uns et les autres

L’ayant ainsi fait, ils souhaitèrent compter ceux qu’ils avaient nommés et ceux qui suivraient

Ceci pour que sorti de sa Torpeur le Principe puisse choisir l’Elément le plus puissant

 

Ils créèrent le début et la fin, la naissance et la mort

Car on ne peut compter ce qui est infini

Ils créèrent la haine pour perpétuer la mort

Ils créèrent l’amour pour perpétuer la vie

 

La haine et la mort se conjuguèrent

L’amour et la vie furent poursuivis

Alliés et ennemis combattirent

Partout, en tout temps, tout lieu et sous toute forme

Pour détruire les créations des autres et imposer les leurs

 

Car les vivants des ennemis disparus, ne resteraient que les vivants des alliés

Et les mondes et univers des alliés seraient comptés

Et seraient plus nombreux que ceux des ennemis

Et les Eléments dont il s’agit deviendraient plus importants que les autres

Pour se supplanter les uns après les autres

Et finir par devenir unique au sein du Principe unique

Et d’Elément devenir nouveau Principe unique

Unique, mais non plus diversifié

 

Les Eléments enflèrent le grand Chaos, du plus grand des univers à la plus minuscule des créations

Jusqu’à la Rébellion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s