Chronique -5


DE L’AFFAIRE XYLOPHONE, DE LA RÈGLE DE TROIS, ET DE LA CORRUPTION

J’ai parlé à mon extincteur préféré et mon réfrigérateur détesté et tous trois avons décidé de tirer un train sur le passé pour pouvoir mieux nous consacrer à la rédaction de ces chroniques. Il est vrai que tout seul je faisais face à des difficultés insurmontables tenant au choix des sujets, la lecture et l’analyse des dépêches d’agence, la mise en place du texte, la saisie informatique et la délivrance sur Internet aussi régulièrement que possible. Dorénavant, grâce à l’appui de mes deux cerveaux d’appoint, un esprit froid et calculateur, mon réfrigérateur, et une âme sensible et tempérée, mon extincteur, nous pourrons travailler dans la synergie et le renforcement réciproque des compétences.

Ça va chauffer, comme dirait l’autre, mais pas trop, diraient mes deux acolytes, pour des raisons diamétralement opposées.

Or donc aujourd’hui je souhaite vous entretenir de l’affaire Xylophone du nom de la société multinationale dont vous aurez lu abondement ces derniers mois les gloses obscures dans la presse dite spécialisée à défaut de trouver d’autres adjectifs.

D’abord, les faits, décryptons-les tranquillement :

Xylophone dispose d’une fortune d’environ 15 milliards d’euros. La fortune moyenne d’un français est à peu près de 150.000 euros. Faites une petite division et vous en viendrez à la conclusion que le rapport est de 1 pour 10.000. Ceci ne vous dit rien, et moi non plus. Alors, pour procéder plus simplement, imaginons qu’un euro soit un mètre. La fortune moyenne d’un français est donc de 150.000 mètres, soit 150 kilomètres. Si vous vous déplacez en voiture cela vous amènera de Genève à Lyon. Si vous êtes dans la gamme supérieure, une bonne âme ayant mis de côté pour vous – rêvez un peu cher lecteur – 1 million d’euros, cela vous amènera à Biarritz, à peu près. Par contre, si vous êtes un peu plus jeune et commencez votre vie professionnelle et bien vous devriez avoir, je ne sais pas, disons quelques milliers ou dizaines de milliers d’euros tout au plus, ce qui traduit de cette façon vous conduira de Genève à Annemasse voire Evian ou Annecy.

Passons au monde des doux philanthropes et généreux bienfaiteurs devant l’humanité et songeons béatement voire benoitement à ce que représente leur fortune.

Le numéro mondial toute catégorie a une fortune d’environ 45 milliards d’euros, c’est-à-dire sur mon échelle 45 millions de kilomètres, soit à peine moins que la distance de la terre à mars… Quant à Xylophone, soyons un brin modeste et disons que cela nous amènerait simplement au tiers de cette distance. Ce qui dit bien ce que chacun s’imaginait depuis longtemps, nos grands philanthropes sont des stars qui gravitent dans des mondes différents du notre, sur d’autres planètes, sous d’autres cieux.

Ceci dit en passant, les sportifs ne sont pas dans la même gamme, quoiqu’on en pense. Le mieux payé d’entre eux dépasse à peine le milliard de dollars et pour l’essentiel ces penseurs géniaux et généreux disposent d’une fortune de quelques centaines de millions seulement, ce qui traduit à cette échelle les amènerait à peine sur la lune, mais ceci ne vous apprendra rien, puisque la plupart des joueurs professionnels semblent d’évidence évoluer sur ce satellite.

Revenons à Xylophone et aux allégations de corruption s’agissant de sommes de 7.500 euros et de drôles d’enveloppes jaunâtres, échangées sur des terrasses sentant le souffre… et bien, faites une simple règle de trois et vous noterez que cette somme représente pour Xylophone ce que 80 centimes d’euros représente pour une fortune moyenne, c’est-à-dire même pas un pourboire sur ladite terrasse volcanique. Donc, et se basant sur les propos d’un connaisseur, selon lequel un homme d’état cela ne se corrompt pas avec une paire de chaussures, circulez, il n’y a rien à voir.

Ce qui nous intrigue le plus à mon extincteur, mon réfrigérateur et moi-même, est que l’on fasse tant de bruit pour un pourboire !

Que l’on s’émeuve pour une donation chiffrée en milliards ou des pots de vins possibles chiffrés en millions, soit – avec un bémol quand même puisque ces sommes représentent en règle de trois respectivement 12.000 ou 12 euros respectivement – mais en dessous, ce sont vraiment des pièces jaunes et cela n’a aucune importance.

Ceci nous amène à ces conclusions :

  • Que l’on veuille bien apprendre la règle de trois avant de s’intéresser à l’affaire Xylophone ou équivalent ;
  • Que l’on achète des lunettes ou loupes de lecture pour faire la différence entre faux pourboires et vrais pots de vins et que les vrais journalistes de la vraie presse spécialisée cherchent autre chose que les premiers pour se concentrer sur les seconds, car elles doivent bien être quelques part ces chères sommes disparues;
  • Que l’on veuille bien signaler aux généreux philanthropes, quels qu’ils soient, que s’ils avaient la bonté de transférer une somme correspondant à quelques centaines d’euros pour une fortune moyenne, je leur rédigerais chaque jour une chronique rien que pour eux avec fleurettes bleues, jaunes ou rouges en marge, livrée à domicile, avec petite sonnerie douillette façon petite musique de nuit de ce bon vieux Mozart ;
  • Plus sérieusement, que l’on prenne un peu de distance par rapport à ces braves philanthropes et que l’on se rappelle que les sommes qu’ils versent au bénéfice des fondations qui portent leur doux nom en filigrane doré ne sont que des pourboires pour eux ;
  • Et enfin, que l’on ait la gentillesse de me ramener mon extincteur et mon réfrigérateur qui, depuis qu’ils ont lu ces dernières lignes se sont mis en tête de chercher asile auprès de l’un ou l’autre de ces charmants philanthropes. Si vous voyez de tels objets clopinant dans la rue, ce sont les miens, n’y touchez pas, ils sont à moi et j’y tiens.
  • 20150314-165640.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s