Chronique – reprise


DE LA NÉCESSAIRE ET BIENVENUE RÉCONCILIATION DES AUTEURS DE CETTE CHRONIQUE  

Je suis soulagé, l’armistice vient d’être déclaré entre les trois membres du triumvirat chargé de la rédaction de ces lignes.

Le réfrigérateur qui m’avait traduit en justice s’est désisté après une conversation longue, franche mais cordiale. Il est ressorti de celle-ci que le malentendu provenait de certains exemplaires d’un magazine datant de mon adolescence retrouvés fort récemment et dont l’hôte de ma cuisine considérait la présence comme révélatrice d’un malaise évident et d’une concurrence déloyale.

J’ai déposé lesdits exemplaires à la cave ce qui l’a immédiatement apaisé. Par ailleurs, je lui ai promis d’écrire incessamment à Xylophone – dont nous avons parlé récemment – pour lui proposer les services de mon réfrigérateur comme jardinier ce qui m’a paru un tant soit peu bizarre je dois l’admettre. Il y a certainement là un sens caché que je n’ai pas perçu immédiatement mais peut-être vous aurez davantage de succès à cet égard. Peu importe, la paix est au bout du tunnel et la perspective d’une interruption des chroniques bien en-deça de celui-ci.

L’extincteur est lui tout aussi placide et paisible qu’à l’accoutumé. Je n’ai absolument pas à m’en plaindre. Il s’agit d’un compagnon discret et à l’oreille attentive. Jamais un mot plus haut que l’autre et toujours disponible pour un conseil ou un soutien moral. Si vous deviez avoir envie de changer d’animal de compagnie n’hésitez pas un instant, optez pour un extincteur, ce n’est pas salissant, c’est fidèle, cela ne consomme pas grand-chose et il y a peu de risque qu’il vous échappe. Par ailleurs, c’est un être intéressant et pas le moins du monde colérique, contrairement aux réfrigérateurs dont j’ai parlé antérieurement qui sont des êtres passionnés mais ambivalents. En tout état de cause, notre coopération est fructueuse et si d’aventure des extraterrestres devaient envahir notre planète nous retrouver près d’un représentant de la puissance dominante pourrait s’avérer utile.

Je viens d’écrire ceci discrètement et sans ajout de mes colistiers, vous l’imaginez bien. Ceux-ci sont du reste en train de préparer les chroniques des jours à venir en cherchant et analysant les romans et essais se trouvant dans l’appartement. Mon ami réfrigérateur recherche m’a-t-il dit des renseignements sur la culture des fraises en antarctique, les sources d’eau chaude du Groenland et leur utilisation potentielle pour dératiser les égouts danois, la rencontre d’Ibn Battuta avec les pingouins torda en Egypte et la pêche à la mouche en Alaska…

Mon ami extincteur lui s’esquinte la vue à rechercher des informations sur les satires d’Horace, l’eau d’ici et l’eau delà dans l’art contemporain autrichien, les onomatopées dans la littérature orléaniste, et l’aubépine dans la cuisine orientale.

Les chroniques à venir seront d’un intérêt considérable et je m’en réjouis d’avance. Pour l’heure n’oubliez pas de cajoler vos réfrigérateurs et extincteurs avant de vous coucher, on ne sait jamais.
20150228-231727.jpg

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s