MERCI


Merci de m’avoir suivi durant cette longue errance qui vient de s’achever. Merci d’avoir lu ces lignes, d’avoir suivi les pas de personnages futiles, droles ou amers, tristes ou gais, excessifs, gais ou surrééls. Merci d’avoir toléré toutes les imperfections et approximations. Merci d’avoir omis les fautes de frappe et laissé à l’imagination du narrateur prendre le dessus sur la forme. Merci pour tout.

Ce récit s’achève ainsi. A Maria de tracer le chemin. C’est ainsi que les choses ont toujours été. N’en déplaise à des armées de fantoches de toutes sortes. Elle est déjà loin là-bas, dans sa pièce blanche qui se refermera ou non sur elle et ses proches, et nous avec, et ne subsistent plus que l’écume des mots et l’écho de leur pérégrination.

Si vous avez apprécié ces lignes, merci de tout coeur. Si vous n’avez pas apprécié, merci de tout coeur également car là n’est pas le problème, une errance de ce type est similaire à celle que nous entreprenons toutes et tous, peut-être plus haute en couleur et situation anachronique ou surréaliste mais si humaine après tout, et qui s’achèvera un jour, ou  une nuit, qu’on le veuille ou non, dans une antichambre blanche aux murs se refermant sur nous.

Merci d’avoir laissé ma plume errer où bon lui semblait, de Genève à Copenhague, de Vienne à Bangkok en passant par Arezzo, la mer d’autriche et des lieux et chaos inconnus.

Un mot de votre part ici ou sur Amazon me ferait plaisir, mais une pensée également me suffira largement. Vous savoir regarder un grille-pain ou un réfrigérateur, voire un extincteur ou des pingouins, avec un soupçon d’incrédulité vous demandant si peut-être, oui peut-être, il ou elle s’exprimera sur Kirkegaard, Paint-Pétersbourg ou Piero della Francesca, me suffit largement.

Je vais dans quelque temps recommencer un nouveau texte mais je ne suis pas sur de pouvoir suivre le rythme quotidien que je me suis imposé. En attendant certains de mes livres sont disponibles sur la toile, en version électronique  – ce qui convient pour le mieux au presbyte que je suis – et comme je le fais de temps en temps, je continuerai à les mettre à dispositions gratuitement autant qu’Amazon me le permettra de le faire.

Mes photos continueront à s’égrener sur la toile. Je tiens à mes abstractions un peu dérisoires.

Pour finir, voici un texte de notre amie l’Autruche volante et trébuchante:

…un, deux, trois, ça fait sept, puis neuf et deux, moins un, tout est là, demain aussi, je crois, et croire c’est comme croître mais sans le t pourquoi cela, neuf et huit cela fait deux ou peut-être pas, demain à Saint-Pétersbourg il y aura de l’amour aussi…

2 commentaires sur « MERCI »

  1. Hello Eric,

    We have a phrase here about ‘schoolboy french’ – and that’s my limit! But I have struggled through with your fantastic and fantastical musings and the photos because I love them. If I understand this is the end for these journeys and if so a big thank you!

    J'aime

    1. Dear David, Many thanks for your kind words. I am glad you enjoyed this awkward journey despite the fact it was written in French. For years, I have thought about writing one of my novels in English but I must confess that it has proven to be quite a challenge. I may do that in future but this would take me a considerable amount time to process the writing. I will do it but not necessarily in a short run. As per the current journey, it was surrealistic in nature but the world which was visited by these strange characters was unfortunately very close to the one which I may venture to state is collapsing on front of our very eyes. But, I wanted to encapsulate this in a not too depressing or pessimistic manner by underlying the power of all these wonderful individuals who are facing the situation with dignity and strength. This journey is over but I will start another one soon but this time it may prove to be difficult to write it regularly and share it in this manner. I will have to find other ways. Thanks for your words on the photos. i enjoy deeply your work and your nice words in this regard are a compliment which i will cherish deeply. All the best eric

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s